Lectures Lectures

Retour

Développer une « Communauté bienveillante » pour repérer et intégrer les aînés en situation d’isolement et de vulnérabilité

Par Mélanie Levasseur, erg., Ph.D.

 

Professeure agrégée, École de réadaptation de l’Université de Sherbrooke

Chercheure, Centre de recherche sur le vieillissement de Sherbrooke, CIUSSS de l’Estrie - CHUS

 

Développer une « Communauté bienveillante » pour repérer et intégrer les aînés en situation d’isolement et de vulnérabilité : un partenariat entre la recherche, un organisme communautaire et un CIUSSS.

 

Introduction

 

Afin de promouvoir leur maintien à domicile, leur santé et leur qualité de vie, la participation sociale des aînés, c’est-à-dire leur implication dans des activités qui leur procurent des interactions avec d’autres dans la communauté1 est importante. Malgré leurs impacts reconnus, les interventions visant à favoriser la participation sociale actuellement offertes aux aînés restent rares, discontinues, et peu adaptées à leurs besoins2-3. Pourtant, la recherche-action offre des outils pour favoriser le développement des communautés et la mise en place d’un continuum d’actions adaptées aux besoins des aînés, susceptibles d’encourager leur participation sociale. Ce continuum doit aussi être soutenu autant par le réseau de la santé, que par le milieu communautaire.

 

? Quelles sont les actions mises de l’avant dans votre région pour repérer et intégrer les aînés en situation d'isolement et de vulnérabilité ?

 

Démarche

 

Issu d’une concertation et d’une collaboration exceptionnelle entre les acteurs d’une Municipalité régionale de comté (MRC) rurale et des chercheurs, ce projet de recherche-action vise à identifier et implanter des initiatives pour favoriser la participation sociale des aînés. Cette recherche-action implique l’engagement des principaux acteurs concernés, la planification d’une modification des pratiques pour stimuler un changement social et la nécessité de suivre un processus itératif de développement, de validation et d’implantation4. Ainsi, de janvier 2015 à aujourd’hui, il a été possible de rencontrer différents acteurs de la communauté pour : 1) identifier les besoins, facilitateurs et obstacles à la participation sociale des aînés; 2) prioriser les besoins recensés; et 3) cibler, à partir des écrits scientifiques et des opportunités du milieu, des initiatives susceptibles d’améliorer la participation sociale à implanter. Au total, 19 groupes de discussion, deux entretiens individuels et 21 forums d’informateurs-clés ont été organisés et ont permis de rencontrer plusieurs aînés, proches, intervenants et gestionnaires (n = 166).

 

? Selon vous, quels sont les besoins prioritaires identifiés par les aînés, les proches, les intervenants, les organismes communautaires et le CIUSSS ?

 

Retombées

 

Les participants ont identifié trois besoins jugés prioritaires : i) être informés sur les activités et les services offerts aux aînés; ii) être accompagnés d’une personne pour s’initier ou réaliser une activité; et iii) avoir des activités adaptées à leurs besoins. Ainsi, l'initiative Communauté bienveillante, combinant un Réseau d’éclaireurs5 et un Accompagnement personnalisé6-7, vise à favoriser le repérage des aînés vulnérables et à leur offrir un accompagnement personnalisé selon leur projet de vie. D’autres initiatives concernent aussi la création d’un site Internet sur les opportunités de participation sociale (activités et services disponibles) et le transport des aînés. L’implantation de ces initiatives est en cours et vise l’ensemble de la MRC, soit 12 municipalités. Ce projet démontre qu’un partenariat entre la recherche, un organisme communautaire et un CIUSSS peut favoriser le développement des communautés et la participation sociale d’aînés.

 

? Comment mieux repérer et intégrer les aînés en situation d'isolement et de vulnérabilité ?

 

Pour partager vos réflexions, bons coups et questionnements avec la Communauté de pratique … CLIQUER ICI

 

Offres de partenariat

 

La programmation de recherche de Pre Levasseur offre plusieurs opportunités de recherche, à la fois avec les organismes communautaires et les CISSS/CIUSSS. Dans les prochaines semaines, des CISSS/CIUSSS de Montréal et de Québec seront sollicités pour appuyer un organisme communautaire de leur région dans l’implantation de l’Accompagnement personnalisé d’intégration communautaire (APIC). Offert pour les soutenir dans l’accomplissement d’activités sociales et de loisirs qui leur tiennent à cœur, l’APIC permet le jumelage d’aînés en perte d’autonomie vivant dans la communauté avec un accompagnateur bénévole.

 

Par ailleurs, les CISSS/CIUSSS sont aussi invités à signaler leur intérêt pour collaborer à l’évaluation du Lifestyle Redesign®, une intervention d’ergothérapie de promotion de la santé novatrice développée en Californie. Favorisant le développement d’un mode de vie sain et personnellement signifiant chez les aînés vivant dans la communauté8, le Lifestyle Redesign® est réalisé par une ergothérapeute sur une période de six à neuf mois, incluant des rencontres de groupe hebdomadaires et des rencontres individuelles mensuelles. Selon une recension systématique des écrits9, des études ont démontré l’efficacité de l’intervention originale pour améliorer la santé physique et mentale des aînés, de même que son efficience. Le Lifestyle Redesign® a été récemment traduit et adapté au contexte québécois et expérimenté avec succès par notre équipe de recherche.

 

Pour plus de détails concernant les offres de partenariat, contacter Mélanie Levasseur

 

Références

1.    Levasseur M, Richard L, Gauvin L and Raymond E. (2010). Inventory and analysis of definitions of social participation found in the aging literature: proposed taxonomy of social activities. Social science & medicine 71:2141-9.
2.    Levasseur M, Larivière N, Royer N, Desrosiers J, Landreville P, Voyer P, Champoux N, Carbonneau H and Sévigny A (2014). Match between needs and services for participation of older adults receiving home care: appraisals and challenges. Leadership in Health Care 27(3): 204-223.
3.    Turcotte, P.-L., Larivie`re N, Desrosiers J, Voyer P, Champoux N, Carbonneau H, Carrier A, Levasseur M. (2015). Participation needs of older adults having disabilities and receiving home care: met needs concern mainly daily activities, while unmet needs mostly involve social activities. BMC Geriatrics 15(95): 1-14.
4.    Dolbec A and Prud'homme L. La recherche-action. Dans Gauthier, B (Dir) Recherche sociale : De la problématique à la collecte de données. Sainte-Foy: Presses de l'Université du Québec. 2009:531-570.
5.    Meloche, B. (2007). Personnes en perte d’autonomie Réseau d’éclaireurs et de veilleurs pour les aînés (RÉVA). Dans https://www.moncsss.com/soins-et-services/personnes-en-perte-dautonomie/formation-reva.html
6.    Levasseur, M., Lefebvre, H., Levert, M.-J., Lacasse-Bédard, J., Desrosiers, J., Therriault, P.-Y., et al. (2016). Personalized citizen assistance for social participation (APIC): A promising intervention for increasing mobility, accomplishment of social activities and frequency of leisure activities in older adults having disabilities. Archives of Gerontology and Geriatrics, 64, 96–102.
7.    Lefebvre, H., Levert, M.-J., Le Dorze, G., Croteau, C., Gélinas, I., Therriault, P.-Y., et al. (2013). Un accompagnement citoyen personnalisé en soutien à l’intégration communautaire des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral : vers la résilience? Recherche en soins infirmiers, 115, 107-132.
8.    Clark, F., Jackson, J., Carlson, M., Chou, C., Cherry, B., Jordan-Marsh, M. et al. (2012). Effectiveness of a lifestyle intervention in promoting the well-being of independently living older people: results of the Well Elderly 2 Randomised Controlled Trial. Journal of Epidemiology and Community Health, 66(9), 782-790.
9.    Lévesque, M.-H., Sirois, M.-J., Trépanier, J., et Levasseur, M. (soumis 12/2016). Effets et applicabilité en contexte québécois du Lifestyle Redesign® chez les aînés. Revue canadienne d’ergothérapie.