Membership Membership

 

Qu'est-ce que la CvPAînés?

 

Afin de soutenir la configuration d’un continuum performant et pertinent de services aux aînés, la Communauté virtuelle de pratique du continuum aînés (CvPAînés) rassemble, depuis février 2016, des gestionnaires (tâches de gestion et/ou encadrement et/ou coordination et/ou charge de projet) et des chercheurs qui souhaitent échanger à propos de l'organisation des services aux aînés.

 

 

 

Vous désirez devenir membre de cette communauté?

 

Cliquez ici pour remplir le formulaire.

 

Lectures Lectures

Retour

Le couple, la proche aidance et la maladie d’Alzheimer

Le couple, la proche aidance et la maladie d’Alzheimer

Même si les trajectoires conjugales sont de plus en plus diversifiées dans nos sociétés, la majorité des aînés vivent encore en couple au Canada (77 %). En outre, la vie conjugale est un des facteurs de satisfaction face à la vie. Dans la mesure du possible, il importe donc de préserver l’intégrité conjugale des couples âgés. Mais qu’arrive-t-il lorsque la maladie frappe? La maladie d’Alzheimer est complexe et peut entraîner des changements dans la personnalité des individus. Les relations intimes se voient alors affectées. Ainsi, le conjoint doit composer avec ces changements. Les défis peuvent être grands et la charge émotive lourde.

L’équipe de chercheurs, composée de Nancy Couture, Sophie Éthier et Patrick Villeneuve, s’est penchée sur cet enfant pauvre de l’intervention en gérontologie, soit l’intervention psychosociale auprès des couples touchés par la maladie d’Alzheimer.

Ce résumé vous en apprendra davantage sur l’intervention psychosociale en art-thérapie auprès de couples âgés devant composer avec la maladie d’Alzheimer.

L’article intégral est disponible dans notre bibliothèque virtuelle.

Bonne lecture!

 

Conjoint et proche aidant : un rôle qui va de soi?

La littérature scientifique est claire : « lorsqu’une rupture conjugale survient, en particulier chez les aînés, elle s’accompagne d’un appauvrissement du réseau social, d’un risque accru de pauvreté, voire même de symptôme dépressif »[1]. De plus, la maladie d’Alzheimer peut créer un déséquilibre dans la relation de couple : « la relation de couple marquée par la réciprocité passe à un rapport où l’un devient l’aidé et l’autre l’aidant »[2]. En effet, « le conjoint se situe au premier rang de la hiérarchie des aidants potentiels de son partenaire lorsque ce dernier est atteint de la maladie d’Alzheimer »[3]. D’ailleurs, les conjoints évoquent la responsabilité morale qu’ils ressentent envers leur partenaire de vie[4].

Néanmoins, si le fait d’assumer ce rôle de conjoint-aidant peut ajouter de la profondeur à la relation, ceci peut également avoir des effets négatifs tels que du stress, de la détresse psychologique, un appauvrissement économique, etc. De plus, l’historique du couple peut également influer sur cette nouvelle relation. Ainsi, « les conjoints insatisfaits de leur relation avant l’annonce du diagnostic rencontreront plus de difficultés »[5].

 

L’intervention auprès des couples âgés devant composer avec la maladie d’Alzheimer

Les changements dans la relation des couples âgés devant composer avec la maladie d’Alzheimer apportent leur lot de défis. Ainsi, les couples ont besoin de soutien afin de préserver leur relation dans les aléas de la maladie. Mais comment?

Des études affichent des résultats en faveur d’interventions (activités et durées variées) s’adressant aux entités conjugales touchées par cette maladie. À la suite de ces interventions, les chercheurs ont constaté « une amélioration de l’humeur et de la qualité de vie chez les conjoints et une diminution de l’institutionnalisation de la personne atteinte »[6]. Pour ce qui est du proche aidant, on a constaté une amélioration concernant l’épuisement et un plus grand sentiment de compétence.

 

L’intervention psychosociale en art-thérapie

L’équipe de chercheurs a documenté une intervention psychosociale en art-thérapie auprès de couples dont l’un des partenaires est atteint de la maladie d’Alzheimer. Précisons que l’art-thérapie emprunte ses fondements à deux grandes disciplines : l’art et la psychologie. Il s’agit donc d’une intervention dans un contexte ludique qui permet au couple, dans une certaine mesure, de se rappeler les fondements de leur relation avant que la maladie ne s’installe entre eux. En somme, les interventions en dyade qui ont eu recours à l’expression artistique ont permis à certains aidants de mieux comprendre la maladie et les symptômes, car ils ne peuvent que constater les limites vécues par la personne atteinte alors qu’elle n’arrive plus à s’exprimer comme auparavant.

En conclusion, cette recherche permet de faire un pas de plus afin d’identifier les types d’interventions les plus prometteuses dans le but de répondre au besoin de soutien des couples aînés touchés par la maladie d’Alzheimer.

 

ET VOUS?

  • Connaissez-vous des initiatives d’intervention psychosociale dans votre milieu pour soutenir les couples âgés devant composer avec la maladie d’Alzheimer?

N’hésitez pas à utiliser le forum de discussion pour échanger à propos de ce texte avec vos pairs en cliquant ICI

 

Référence : Nancy Couture, Sophie Éthier et Patrick Villeneuve, 2019. « Intervention psychosociale auprès des couples touchés par la maladie d'Alzheimer : Regard critique sur un champ d'expertise trop peu occupé ». Revue « Vie et vieillissement », vol. 16, n° 1, p. 13-19.

 

[1] Nancy Couture, Sophie Éthier et Patrick Villeneuve, p.14

[2] Ibid, p.14

[3] Ibid, p.14

[4] Ibid, p.15

[5] Ibid, p.15

[6] Ibid, p.16


Des chroniques pour mieux vieillir Des chroniques pour mieux vieillir

Des chercheurs du CIUSSS de l’Estrie – Chus présenteront des chroniques pour mieux vieillir à l'émission de radio Par ici l'Info de Radio-Canada.

 

Des chercheurs du CIUSSS de l’Estrie – CHUS seront de passage à l’émission de radio Par ici l’Info de Radio-Canada (101,1 FM à Sherbrooke). Les chroniques auront pour objectif d’informer la population sur différents sujets en lien avec le vieillissement. Le mercredi à 8 h 20, une semaine sur deux, les chercheurs donneront donc des conseils aux auditeurs et partageront leurs connaissances avec ceux-ci. Les sujets traités seront inspirés des recherches réalisées par les chercheurs, mais le contenu diffusé en ondes sera adapté au grand public. Les chercheurs s’appliqueront à vulgariser et à rendre accessible à tous la discussion qu’ils auront avec l’animatrice Renée Dumais-Beaudoin. Les chroniques débuteront dès le 2 octobre 2019 et se poursuivront jusqu’au 3 juin 2020.

 

Écoutez les chroniques suivantes cet automne 2019 et hiver 2020

   
2 octobre: Comment faire respecter les droits des aînés? ? par Marie Beaulieu, chercheuse au CdRV.
16 octobre: Que faut-il prendre en considération quand on choisit une habitation pour aînés? ? par Christyne Lavoie, agente de recherche au CdRV. (8h24)
30 octobre: Participation sociale : l’importance des loisirs pour les personnes aînées ? par Mélanie Levasseur, chercheuse au CdRV. (8h23)
13 novembre: Ergothérapie : comment adapter sa salle de bain ? par Manon Guay, chercheuse au CdRV. (8h22)
27 novembre: Quelles activités physiques réaliser pour rester en santé quand on vieillit? par Eléonor Riesco, chercheuse au CdRV.
11 décembre: Comment percevons-nous la douleur?  par Guillaume Léonard, chercheur au CdRV.
29 janvier: Comment conserver une bonne santé cognitive lors du vieillissement par Christian Bocti
12 février: Quelles activités physiques réaliser pour rester en santé quand on vieillit par Eléonor Riesco
26 février: La prévention des fractures de fragilité par François Cabana (CRCHUS)
11 mars: Les comportements à adopter pour se rétablir d’un AVC par Marie-Hélène Milot
25 mars: La participation sociale et l'ergothérapie : sujets au coeur de la pandémie par Mélanie Levasseur
8 avril: Âgisme et protection des aînés par Marie Beaulieu
22 avril:

    Consommation de cannabis chez les aînés par Louis Gendron (CRCHUS)

6 mai: Les aînés et leur choix de lieu de vie par Nathalie Delli Colli
20 mai: Quels aliments manger pour conserver une bonne santé lors du vieillissement par Nancy Presse
3 juin: État psychosocial des personnes aînés suite au confinement par Lise Gagnon
   

    

 

Les chroniques seront aussi disponibles sur le site de Radio-Canada après leur diffusion en onde.

 

CdRV et  Radio-Canada :  (voir mercredi 8 h 20)